Zoutenn de Mondélé

Poème pour la Centrafrique

Poème pour la Centrafrique

/ 1185 clics / 0 Commentaires jeudi 19 décembre 2013 04:55

Je me suis levé un matin, bouleversé par les événements en Centrafrique. J'ai écrit ce poème qui vient de mon cœur et de mes souvenirs.

 

 

Béafrika Je me souviens

 

Assis au bord de mon lit, le visage dans les mains

Je revois les souvenirs que j’ai gardés de toi

 

Je me souviens de la saison des pluies

Où les arbres dans leur manteau vert

Me saluaient au passage 

 

Je me souviens du kilomètre cinq

Là où on avait toujours à manger à sa faim

 

Avec mes amis,

On se promenait au bord du fleuve Oubangui

En admirant les pêcheurs et marchands de sable au loin

 

Je lève la tête pour te regarder

Et je me rends compte que tu as beaucoup changé

 

O Bé Africa

O Bé Africa

 

Je me souviens de la saison sèche

Sous les lampadaires le soir, on ramassait les kinda gozo

Tu étais si calme et si gentille

Que les voisins venaient habiter chez toi

 

Je me souviens de la fête nationale

Où les mamans s’habillaient et marchaient fièrement

Aujourd’hui j’ai pris de tes nouvelles

Même si mon espoir s’affaiblit de jour en jour

Je suis toujours confiant de te revoir très bientôt

Dans ton manteau d’autrefois

 

O Bé Africa

O Bé Africa

 

Et là je me demande est ce que tu as a appris

De tout ce qui t’est arrivé

Parce que si on n’apprend pas de nos erreurs

On ne pourra pas progresser

 

J’ai vu que tu es tombée

Plusieurs fois à la même place

Et à chaque fois tu te faisais

De plus en plus mal

 

J’ai vu que ton peuple s’entre-tue

À cause de la religion

Et pourtant les messagers de Dieu

Ont toujours enseigné de vivre dans l’union

 

O Bé Africa

O Bé Africa

 

Siriri la i yé

Siriri la i yé

 

Zoutenn de Mondélé